Projet d'établissement et projet d'élève

par Antoine Mudry

 

 

Alice : Voudriez-vous, je vous prie, me dire quel chemin je dois prendre ?
Le chat : Cela dépend en grande partie du lieu ou vous voulez vous rendre.

                            Lewis Carol, Alice au pays des merveilles.

Un projet c'est d'abord un avenir imaginé, souhaité, qui n'a de force que s'il puise son inspiration au plus profond de l'individu. Comme le rêve, il s'alimente à ses pulsions et à ses besoins.(...) Un projet est aussi l'image mentale d'une situation dont on attend qu'elle se réalise  : moins précis qu'un but, il n'est ni une prédiction ni un passage à l'acte. Comme le désir, il se heurte au principe de réalité (...) il exige de regarder la réalité en face.

                            Pierre Goguelin, Projet professionnel, projet de vie.


Le but ultime de la démarche de projet dans un établissement est de mettre en oeuvre les conditions propices à l'élaboration du projet personnel de l'élève. Cette aspiration légitime et aujourd'hui incontestable ne peut en effet s'appuyer que sur une action collective des acteurs (enseignants, directeur, conseillers divers,...) réunis autours d'un projet d'école.

Celui-ci se révèle être le niveau de base de conception et d'animation d'une stratégie concernant le projet d'élève.
 
 
 
 

Objectifs

Acteurs

Exemples
Projet d'établissement
 
 

Politique économique et éducative que se donne l'établissement.
  

La direction, les enseignants, les conseillers, les parents, les "politiques".
  

Dédoublement de classe, différenciation étendue, étude du soir, conseil d'élèves,...
Projet de l'élève
 
 

La réussite scolaire et/ou personnelle.
Un projet professionnel. 
 
L'élève aidé par:
enseignants, conseillers, pairs, parents,... 
L'élève choisit des stratégies dans son "métier d'élève".
Il prépare son orientation.

 
En général, la prise en compte du projet de l'élève "se heurte à des difficultés de conception, aux résistances (bien souvent légitimes ?) des acteurs concernés, à l'idée que l'orientation de l'élève est du ressort des seuls conseillers en orientation." (Bonnet, 1995)

La difficulté qu'a l'école d'appréhender cette tâche (mission qu'elle se donne explicitement par ailleurs) découle certainement des conceptions très diverses qu'a chacun des acteurs sur l'orientation. Ne délègue-t-on au conseiller en orientation l'élève en difficulté scolaire ? Ce dernier est ainsi placé sur une voie plus "manuelle", bien souvent très éloignée des intérêts qu'il manifeste. "On oriente quand cela ne va pas !"

Ainsi, dans le cadre de son projet personnel, l'élève doit passer de sujet récepteur passif, dépendant de son environnement, à celui de sujet acteur puis de sujet auteur de sa propre vie. Les enseignants, les pairs, la famille, l'établissement même deviennent des éléments de médiation sociale indispensables permettant d'envisager ce passage d'une dynamique à l'autre.

Construire un projet personnel c'est se donner alors les moyens de construire les savoir-être, savoir-faire et savoirs nécessaires à son aboutissement. Quant à l'établissement, il doit mettre en place le cadre stimulant et régulateur propice à cette construction. "Il n'y a de réponses qu'à des questions que l'on s'est posées, qu'à des problèmes qu'on a besoin de résoudre." Ainsi, toute l'organisation, tous les moyens d'information et d'orientation ne seront pertinents que si l'établissement et l'ensemble des acteurs contribuent à aider l'élève à construire des représentations riches et variées, projections de ce qu'il est et de ce qu'il aspire à devenir.

La politique d'un établissement à propos du projet d'élève est fortement dépendante des conceptions des acteurs concernés. Or bien souvent, le débat se limite aux types d'actions qu'il faudrait mettre en oeuvre sans avoir au préalable explicité les types de questions/problèmes correspondant à ces actions. La politique d'orientation de l'établissement s'affirmera d'autant mieux dans un consensus né d'une négociation préalable indispensable. Il existe en effet des manières meilleures que d'autres de faire émerger des projets. L'intervention d'une tierce personne, capable, en appliquant une méthode, de faciliter l'élaboration de projets réalistes, peut être d'une grande efficacité.
 

Sources

Bonnet, J.-P. (1995). Avec le projet d'établissement. In Cahiers pédagogiques, N°331, Nantes.
 
 
 

©  Antoine Mudry  1997